Quitter un grand groupe pour une start-up... le parcours des cofondateurs de Preligens

Jonathan Grelier - Le 01/03/21 à 14:05


Arnaud Guérin et Renaud Allioux sont issus de grands groupes industriels. Cofondateurs de l'éditeur de logiciel Preligens, ils ont travaillé dur pour construire leur crédibilité dans le secteur du renseignement et de la défense.


Changement de cap, changement de nom : Earthcube s'est mué en Preligens. En novembre dernier, l'éditeur de logiciel fondé par Arnaud Guérin et Renaud Allioux a annoncé son changement de nom. C'était à l'occasion de levée de 20 millions d'euros en série A, notamment auprès du fonds Definvest porté par le ministère français des Armées. À cette occasion, Florence Parly, la ministre des Armées, a qualifié la startup, créée en 2016 de « pépite ». Preligens recourt à l'intelligence artificielle dans l'analyse et la valorisation des données utilisées par les agences de renseignement et autres acteurs de la sécurité. La start-up a annoncé avoir multiplié son chiffre d'affaires, tenu confidentiel, par quatre deux années consécutives, en 2020 comme en 2019. Désormais bien installée dans son secteur, elle hausse ses ambitions et envisage d'être présente dans 15 pays dans les 18 prochains mois. Repartir de zéro, reconstruire une crédibilité Arnaud Guérin et Renaud Allioux se disent aujourd'hui « assez sereins sur l'avenir ». La réussite de ce duo d'entrepreneurs, issu de grands groupes industriels, a été plutôt rapide dans le monde feutrée de la défense. Avant de débuter cette aventure entrepreneuriale , Renaud Allioux travaillait sur des missions d'observation de la Terre en tant qu'ingénieur chez Airbus Defence and Space. Arnaud Guérin occupait un poste de direction R&D chez Areva, devenu Orano, avant de créer des filiales pour ce groupe en Asie. Les deux cofondateurs se souviennent de la « claque » de leurs débuts dans l'entrepreneuriat : tout à coup, ils ne bénéficiaient plus de l'aura du nom de leurs employeurs pour leur ouvrir des portes. « En démarrant comme entrepreneur, j'ai été très surpris de devoir repartir de zéro pour reconstruire une crédibilité. Quand vous travaillez chez Areva, les gens boivent vos paroles », raconte Arnaud Guérin. « Il a fallu recréer une image et une marque. » Le binôme a abandonné son idée de départ de s'adresser à plusieurs marchés pour se concentrer pleinement sur la défense et la sécurité. « À l'origine, nous pensions proposer notre solution dans des domaines comme l'énergie, l'agriculture, l'assurance ou la finance mais on ne pouvait pas tout faire », se souvient Arnaud Guérin. Être à l'écoute des prospects Cette humilité des débuts aura été bénéfique pour la start-up. « Il y a un vrai besoin du côté de nos clients, mais nous avons aussi été très à l'écoute comme nous ne venions pas de ce secteur. » Rapidement identifié par la Direction générale de l'armement et la Direction du renseignement militaire, Preligens a pu compter sur le soutien de l'Etat pour tester sa technologie et grandir. « L'expertise technique a très vite été le juge de paix », souligne par ailleurs Renaud Allioux. C'est également par l'entremise de l'ambassade de France à Washington que la start-up a pu décrocher un contrat aux Etats-Unis. Parmi ses clients, Preligens compte aussi le Royaume-Uni, l'Otan et l'Union européenne.

Des débuts, Arnaud Guérin se souvient avoir été « stressé » lors du recrutement de ses 10 premiers salariés : « Ils sortaient de grands groupes de l'aérospatial et je me demandais ce que j'allais leur dire en cas d'échec. » Une crainte qui ne le taraude plus autant... Preligens compte aujourd'hui 110 salariés et envisage d'atteindre 200 employés d'ici la fin de l'année.


Lien de l'article : https://business.lesechos.fr/entrepreneurs/idees-de-business/0610461559863-quitter-un-grand-groupe-pour-une-start-up-le-parcours-des-cofondateurs-de-preligens-342430.php


Recent Posts

See All

Announcement: Series-A & Name Change

Today marks the first day of a brand new adventure for us, and the news is double: 💶 We are excited to announce a €20 million Series-A! This new fundraising, three years after our Seed, is led by ACE

Contact form

  • LinkedIn Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • YouTube Social  Icon